Sur Internet et les réseaux sociaux, à l'abri des parents et des autres institutions, les jeunes se lâchent : ils s'épanchent, évoquent certains aspects débridés de leur vie, relatent la bêtise de leurs pairs, flirtent, s'exercent et se testent à la pratique de la séduction. Selon eux, l'échange à distance leur permet de moins s'exposer, de ne pas prendre de risque.

Pourtant, il convient de se méfier. Si aujourd'hui les jeunes savent très bien garder leurs données privées face au monde des parents et des institutions, la protection est moins scrupuleuse avec leur cercle d' "amis"  côtoyés sur le net. Or une information, photo, vidéo est si vite reproduite et diffusée sur un réseau.

Tracées par les machines, nos navigations et actions sur le web et les réseaux sociaux sont conservées, archivées et mémorisées. Le marché des données explose : qui captera cette valeur, à quelles fins et dans quelles conditions ? La banque que vous sollicitez pour un prêt, l'employeur chez qui vous candidatez, la compagnie d'assurance chez qui vous cherchez une couverture à moindre prix.